Incapable de se déplacer il y a 8 ans Il traverse le Québec à la marche

par D. Prince 
La Frontière, Rouyn-Noranda, le 1er octobre 1997.

Signature du Livre d'Or de la ville.

Signature du Livre d’Or de la ville.

Il y a huit ans, les médecins lui ont dit qu’il ne marcherait plus et qu’il devait recevoir des injections de cortisone pour ne pas paralyser. Huit ans plus tard, Jacques Gauthier est bien vivant et il vient de parcourir 1800 kilomètres à la marche.

Jacques Gauthier était atteint de deux maladies qui ne guérissent pas. Son ostéoporose l’a obligé à prendre de la cortisone ce qui lui a donné de l’arthrite.

Il ne pouvait faire que de petits pas et plier les coudes. Le reste de son corps était inanimé jusqu’au jour où il rencontre un homme qui lui prescrit d’arrêter de prendre ses médicaments et de faire des étirements. Sept mois plus tard, la maladie a disparu.

Un miracle

« Après avoir fréquenté les hôpitaux pendant 10 ans et avoir coûté des centaines de milliers de dollars au gouvernement, le traitement dont j’avais besoin résidait dans la tête d’un vieux bûcheron », affirme M. Gauthier.

Les médecins considèrent le cas de Jacques Gauthier comme un miracle.

Une grande marche

Huit ans plus tard il décide de parcourir le Québec à pied en compagnie de son épouse, Dorothée Lavoie, et de leur chien, Mousse, pour propager la bonne nouvelle de sa guérison et promouvoir l’exercice physique.

Ils sont partis de Gaspé en avril dernier et ils devaient arriver à St-Bruno-de-Guigues hier (mardi). Pourquoi avoir choisi ce petit village pour terminer son périple de 1800 kilomètres !

Parce que Jacques Gauthier est originaire de ce village. Il a résidé en Abitibi-Témiscamingue les 29 premières années de sa vie. « Les plus belles années de ma vie », dira-t-il.

Une pratique?

Comme il le dit si bien, la traversée du Québec n’est qu’une pratique car l’an prochain, il promet de traverser le Canada de Halifax à Vancouver !

Méthode d’étirements 

À 58 ans, Jacques Gauthier est en plein forme grâce aux étirements qu’il fait tous les matins.

« J’ai expliqué ma technique à plusieurs centaines de personnes. Certaines d’entres elles qui étaient malades ont guéri », affirme-t-il. Pour lui, c’est une technique simple et accessible à tous.